Avertissement: Ce site n'est plus maintenu à jour. Vous pouvez continuer à le consulter en archive.
Le portail du handicap à Marseille

Le dossier

Le magazine

Le guide

L’annuaire web

L’agenda

Eléments de réflexion

LIVRES :


- Handicap et cinéma.
Auteur : Gérard Bonnefon
Commentant 86 films, Gérard Bonnefon nous propose ici une analyse sociale et politique de l’image du handicap :
« projetés sur les écrans, les personnages handicapés interpellent chacun d’entre nous sur ses propres représentations du handicap et de l’altérité.
Une altérité qui est de ce monde, non comme une menace, mais comme une possibilité de rencontre avec l’autre » (p.33).
Les murs des asiles sont tombés, mais il reste des mots, des regards et des attitudes qui continuent à enfermer dans des stigmatisations.
Puisse le cinéma contribuer à l’évolution des mentalités et des comportements, au dépassement des peurs et des gênes à l’encontre de cet autre à la fois si proche et si lointain.



-  Cavalcade
Auteur : Bruno de Stabenrath
Le succès est au rendez-vous de ce livre qui romance les épisodes de la vie d’un séducteur, tétraplégique à la suite d’un accident de voiture, qui doit se reconstruire et affronter ses doutes : la vie vaut- elle encore la peine d’être vécue, retrouvera- t-il l’amour des femmes, son charme passera- t-il la barrière du fauteuil roulant ? Si l’éditeur a mis le paquet lors de la sortie du roman, les premiers journalistes qui l’ont lu pensaient qu’il s’agissait d’une pure fiction écrite par un professionnel ou une personne proche du handicap mais pas par un "tétra". La sortie a été savamment préparée, le livre était diffusé dans la presse dès le mois de mai.

- Le plus petit dénominateur humain
Auteur : Valérie Liquet-Madry
Alors, Valérie Liquet-Madry envoie son double fictionnel en exutoire :
"Sophie se dit que si elle se laissait aller, elle pourrait rejoindre Chloé, pour construire quelque chose avec elle.
La mort fait remonter le désir, l’imaginaire, l’endroit où elles pourraient s’aimer.
J’ai ce manque, pour toute ma vie.
J’ai accepté de ne pas aimer ma soeur, mais personne n’a le droit de juger".
L’auteure a mis sept ans pour écrire et faire publier son histoire :
"J’ai commencé ce livre sous la forme d’un polar. Les personnes handicapées, les marginaux, ont toute leur place dans le polar.
Mais mon histoire ne collait pas au genre ; j’ai lutté pour ne pas tomber dans le roman triste.
J’ai écrit, abandonné, repris, laissé deux fois une chance au polar en l’envoyant à des éditeurs.
J’ai reçu une réponse argumentée du Dilettante, qui a fait procéder à deux lectures, le premier lecteur appréciant, le second n’aimant pas ;
il a adressé une critique de ce qu’il n’aimait pas et de ce qu’il appréciait".


FILMS :


- The Sessions.
Réaliser par : : Ben Lewin
Mark fait paraître une petite annonce :
"Homme, 38 ans, cherche femme pour relation amoureuse, et plus si affinités.
En revanche paralysé… Amatrices de promenade sur la plage s’abstenir...".
L’histoire vraie et bouleversante d’un homme que la vie a privé de tout, et de sa rencontre avec une thérapeute qui va lui permettre d’aimer, "comme tout le monde"





- De rouille et d’os.
Réaliser par : Jacques Audiard
Ça commence dans le Nord.
Ali se retrouve avec Sam, 5 ans, sur les bras.
C’est son fils, il le connaît à peine.
Sans domicile, sans argent et sans amis, Ali trouve refuge chez sa sœur à Antibes.
Là-bas, c’est tout de suite mieux, elle les héberge dans le garage de son pavillon, elle s’occupe du petit et il fait beau.
A la suite d’une bagarre dans une boîte de nuit, son destin croise celui de Stéphanie.
Il la ramène chez elle et lui laisse son téléphone.



- Without.
Réaliser par : Mark Jackson
Sur une île isolée, Joslyn devient aide à domicile auprès d’un vieil homme en état végétatif.
Seule avec lui, dans une grande maison et traversant une douloureuse épreuve personnelle, elle oscille entre le réconfort et l’étrange sensation de peur et de suspicion que lui inspire le vieil homme.






- Busong.
Réalisé par : Auraeus Solito
Punay est né avec des blessures aux pieds qui l’empêchent de marcher.
Son frère, Angkarang, la porte à l’aide d’un hamac, à travers le paysage Palawan, à la recherche d’un guérisseur qui pourra la soigner.








- Hasta la vista.
Réalisé par : Geoffrey Enthoven
Trois jeunes d’une vingtaine d’années aiment le vin et les femmes, mais ils sont encore vierges.
Sous prétexte d’une route des vins, ils embarquent pour un voyage en Espagne dans l’espoir d’avoir leur première expérience sexuelle.
Rien ne les arrêtera…
Pas même leurs handicaps : l’un est aveugle, l’autre est confiné sur une chaise roulante et le troisième est complètement paralysé.




- Intouchables.
Réalisé par : Eric Toledano, Olivier Nakache
A la suite d’un accident de parapente, Philippe, riche aristocrate, engage comme aide à domicile Driss, un jeune de banlieue tout juste sorti de prison. Bref la personne la moins adaptée pour le job.
Ensemble ils vont faire cohabiter Vivaldi et Earth Wind and Fire, le verbe et la vanne, les costumes et les bas de survêtement.
Deux univers vont se télescoper, s’apprivoiser, pour donner naissance à une amitié aussi dingue, drôle et forte qu’inattendue, une relation unique qui fera des étincelles et qui les rendra... Intouchables.




- Le Discours d’un roi.
Réalisé par : Tom Hooper
D’après l’histoire vraie et méconnue du père de l’actuelle Reine Elisabeth, qui va devenir, contraint et forcé, le Roi George 6 , suite à l’abdication de son frère Edouard 8.
D’apparence fragile, incapable de s’exprimer en public, considéré par certains comme inapte à la fonction, George tentera de surmonter son handicap grâce au soutien indéfectible de sa femme et d’affronter ses peurs avec l’aide d’un thérapeute du langage aux méthodes peu conventionnelles.
Il devra vaincre son bégaiement pour assumer pleinement son rôle, et faire de son empire le premier rempart contre l’Allemagne nazie.


DOCUMENTAIRES :




- Benda Bilili !
Réalisé par : Renaud Barret,
Ricky avait un rêve :
faire de Staff Benda Bilili le meilleur orchestre du Congo.
Roger, enfant des rues, désirait plus que tout rejoindre ces stars du ghetto kinois qui écument la ville sur des fauteuils roulants customisés façon Mad Max.
Mais avant tout il faut survivre, déjouer les pièges de la rue de Kinshasa, chanter et danser pour s’évader.
Pendant cinq ans, des premières chansons à leur triomphe dans les festivals du monde entier, BENDA BILILI nous raconte ce rêve devenu réalité.



- La longueur et la largeur du ciel
Réaliser par : Dominique Margot
Un film portrait sur Jean-Claude Grenier, qui malgré sa condition physique différente (la maladie des os de verre) vit et travaille comme acteur et comédien de cirque (Freaks/ARCHAOS/Richard III/ etc).
Homme brillant et charismatique, son passage (en fauteuil) laisse toujours des traces et suscite souvent chez l’autre une profonde remise en question.






- La psychiatrie court les rues
Réaliser par : Marianne Estèbe
L’équipe mobile de santé mentale de Marseille court les rues, à la rencontre des personnes sans domicile fixe qui souffrent de pathologies psychiatriques.
Leurs déambulations les conduisent à rencontrer David, Mélik, et Richard, et à les accompagner dans leurs parcours de vie, d’errance, et de soins.
Au fil du temps, se tissent entre eux des relations particulières qui laissent place à des espaces de partage et d’invention.





- La Bulle du son
Réaliser par : Guillaume Loiret
Des enfants et des instruments de musique rafistolés, des cris et des sons bizarres, des éducateurs et des musiciens punk :
un atelier de musique expérimentale bouscule la semaine d’un centre d’accueil pour enfants autistes.
Que se passe-t-il quand on propose à des enfants de jouer librement de la musique ?
Lorsqu’on le fait avec des enfants handicapés mentaux, dont les capacités créatives s’expriment de manière relativement unique et spontanée ? Et qu’on refuse de considérer leur autisme comme une maladie à guérir, pour ne pas passer à côté de sa contribution intellectuelle et créative ?



- L’homme de compagnie
Réaliser par :Philippe Thomas
Fred déambule dans une rue piétonne sur son fauteuil électrique, baladeur sur les oreilles, tee- shirt et short.
Une jeune femme attirée par son sourire l’aborde, ils boivent un verre ensemble.
Un séducteur macho se fait rembarrer par la fille. Ils partent chez elle. L’ascenseur est trop étroit pour le fauteuil, elle tient Fred dans ses bras et il monte les étages le nez dans les seins de la jeune femme.
Ils jouent au scrabble : "suce, avec le u de anus", place Fred qui veut "entreprendre" la demoiselle.
Elle refuse d’abord, puis se laisse convaincre.
Une voisine fait irruption au moment fatidique et ils se séparent :
la jeune femme, désigant Fred qui s’éloigne, dit à l’un de ses amis, "c’est mon homme... mon homme de compagnie"...


ARTICLES :


Enquête CNC :

PDF - 119,1 ko
Enquête CNC

En novembre 2004, Dans le cadre des travaux de la commission Culture et Handicap, le centre national de la cinématographique (CNC) a souhaité analyser l’état de l’accessibilité des salles de cinéma en France.




Enquête sur le film : " INTOUCHABLES "

PDF - 48 ko
Etudes sur le Film "Intouchables"

Le film "Intouchables" :
Un phénomène qui divise ?
Pour quelle raison ce film a-t-il autant de succès ?
Pourquoi autant de réactions ?
Quel message ce film véhicule-t-il ?




Le handicap au cinéma
Historique et représentations

Depuis le cinéma muet, le 7e art s’est toujours intéressé à l’altérité.
Qu’il soit au cœur de l’intrigue ou qu’il soit une simple apparition dans le film, le thème du handicap a inspiré bon nombre de réalisateurs et de scénaristes à travers le monde, aussi bien dans le genre de la comédie que du thriller.
Lire la suite


Le handicap au cinéma d’animation
Blanche Neige et les 7 nains…. Le bossu de Notre-Dame… Dumbo…. Plus récemment Némo. Quelle est la représentation du handicap dans les films pour enfants ?
Positive ? Négative ? Enjolivée ? Y-en-a-t-il plus actuellement ?
La différence est-elle porteuse ?
Enfant, quelles ont été les références handicap ?
Quelle image du handicap les enfants voient-ils au cinéma ?
Lire la suite


Vous avez trouvé cet article intéressant ou utile, votez :
1 vote

Le dossier > Le handicap en haut de l’affiche

Le handicap en haut de l'affiche

Le handicap en haut de l’affiche

Le handicap s’impose comme une des thématiques phares du cinéma ces dernières années ! Les films qui traitent du handicap se multiplient en même temps que fleurissent de nouveaux festivals qui interrogent la représentation du handicap à l’écran autant (...)

Eléments de réflexion

LIVRES : Handicap et cinéma. Auteur : Gérard Bonnefon Commentant 86 films, Gérard Bonnefon nous propose ici une analyse sociale et politique de l’image du handicap : « projetés sur les écrans, les personnages handicapés interpellent chacun d’entre (...)

Commentez cet article
avec facebook
Creative Commons License handimarseille.fr, le portail du handicap à Marseille (https://admin.handimarseille.fr), développé par Résurgences, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Plan du site
Site propulsé par accatone/resurgences
Tourisme Atlas
projet NetLab, politiques publiques, big data et sciences sociales
spacelike, une exploration visuelle du web de l'art contemporain