Avertissement: Ce site n'est plus maintenu à jour. Vous pouvez continuer à le consulter en archive.
Le portail du handicap à Marseille

Le magazine

Le dossier

Le guide

L’annuaire web

L’agenda

Qu’est-ce que c’est, un handicap ?

Cette définition a par la suite été critiquée pour mettre trop en avant l’aspect fonctionnel du handicap et pas assez son aspect social. Il est vrai que la problématique sociale du handicap a toujours buté sur une ambiguïté : tout le monde peut à un moment vivre une situation de handicap, pourtant les personnes handicapées sont bien une minorité amenée à défendre ses droits en tant que groupe social.

Avec la parution de la classification internationale du fonctionnement, du handicap et de la santé (CIF, CIH-2), l’OMS a introduit une nouvelle typologie du handicap qui prend plus en compte les facteurs environnementaux. Le handicap peut y être défini comme la rencontre d’une déficience avec une situation de la vie quotidienne. Ces deux composantes sont soumises à l’influence de problèmes de santé (maladies, blessures, lésions) et de facteurs contextuels (environnement et facteurs personnels).

Quelques définitions du terme handicap :

Pour L’Unapei (Union nationale des associations de parents de personnes handicapées mentales) :
La personne handicapée, quelle que soit la nature de sa déficience, est d’abord une personne à part entière. Ordinaire parce qu’elle connaît les besoins de tous et dispose des mêmes droits, et qu’elle accomplit les obligations de chacun. Singulière parce qu’en plus de tous, elle connaît d’autres difficultés qui lui sont propres, qui résultent d’une ou plusieurs déficiences et qui nécessitent d’être compensées par un accompagnement individualisé, spécifique et adapté à chacun.

La personne handicapée mentale est porteuse de manière permanente d’une déficience intellectuelle dont l’origine peut être très diverse. Cette déficience provoque un handicap car elle touche à différentes fonctions : la compréhension, la réflexion, le raisonnement, la mémoire, l’analyse des situations, la prise de décisions, la communication... (dans l’ouvrage de Régis Devoldère. « La personne handicapée mentale acteur de sa propre vie ». Réadaptation, no 480, mai 2001, p. 12)

Les difficultés de la personne handicapée mentale ne sont pas dues exclusivement à la déficience physiologique de la personne, ni seulement à l’inadaptation de l’environnement : elles proviennent de l’interaction de ces deux facteurs.

Le handicap mental exige donc un accompagnement personnalisé.

Le handicap mental se caractérise par une extrême diversité de situations et d’origines (déficiences d’origine génétique, accidentelle, autisme, enfants polyhandicapés...)

Définition Wikipédia

On nomme handicap (h aspiré) la limitation des possibilités d’interaction d’un individu avec son environnement, causée par une déficience qui provoque une incapacité, permanente ou non et qui mène à un stress et à des difficultés morales, intellectuelles, sociales ou (et) physiques.

Le handicap exprime une déficience vis-à-vis d’un environnement, que ce soit en termes d’accessibilité, d’expression, de compréhension ou d’appréhension. Il s’agit donc plus d’une notion sociale que d’une notion médicale.

Nouvelle définition donnée par la loi française du 11 février 2005 portant sur l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées :

« Constitue un handicap, au sens de la présente loi, toute limitation d’activité ou restriction de participation à la vie en société subie dans son environnement par une personne en raison d’une altération substantielle, durable ou définitive d’une ou plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales, cognitives ou psychiques, d’un polyhandicap ou d’un trouble de santé invalidant. »

Handicap, ou L’impossible définition ?

Les définitions du handicap suivent l’évolution de la terminologie et des mentalités. Si la CIH décrit le handicap, elle ne le définit pas plus que ne l’avait fait en France la loi de 1975, dite loi d’orientation pour les personnes handicapées. On raconte même que Mme Veil, ministre des Affaires sociales lors du vote de cette loi, à qui l’on demandait : « qui est une personne handicapée ? » aurait répondu : « une personne relevant de la loi »...

Les dictionnaires courants ne sont pas plus consensuels :

Petit Robert : figuratif (depuis 1950 environ) : désavantage, infériorité qu’on doit supporter.

Dictionnaire de médecine Flammarion : (terme anglais emprunté au vocabulaire des courses de chevaux : hand in cap ; la main dans le chapeau). Désavantage résultant d’une déficience ou d’une incapacité qui gêne ou limite le sujet dans l’accomplissement de son rôle social.

Cette dernière définition est nettement plus moderne que la précédente et tient compte de l’apport de la classification internationale : le handicap est une résultante (d’atteintes physiques « déficiences » et/ou de limitation d’activités « incapacités ») et est inscrit comme en rapport avec un rôle social.

Plus récemment encore se sont dessinées des tentatives de définitions différentes, dont l’intérêt, encore une fois, réside moins dans les mots employés ou leur valeur par rapport aux précédentes, que dans le fait qu’elles traduisent un changement de mentalité intéressant à observer et indispensable à connaître. Ainsi semble émerger la notion de « barrière » sociale, architecturale, etc., non seulement comme source de handicap (ou de surhandicap) mais comme partie intégrante voire exclusive de la définition même du handicap :

pour certains, notamment dans les pays anglo-saxons, l’approche est radicale : le handicap est une situation handicapante due aux barrières environnementales, économiques et sociales, qu’une personne, en raison de ses déficiences, ne peut surmonter de la même façon que les autres citoyens (document européen édité par Disabled persons international (DPI)) ;

dans un autre document européen émanant d’un groupe d’associations de personnes handicapées, le handicap apparaît dans l’interaction entre la déficience, la limitation fonctionnelle et une société qui produit des barrières empêchant l’intégration ...

Ces deux approches, avec leurs nuances, ciblent le handicap comme un désavantage social dont la société est en partie responsable. Derrière l’aspect théorique de ces batailles « d’experts » se dessinent des conceptions politiques et philosophiques aux conséquences concrètes : si le handicap n’est pas le seul fait de la personne (de ses déficiences) mais est également imputable à la société, les luttes pour réduire les handicaps n’auront plus pour seule cible les personnes (rééducation, prise en charge individualisées et catégorisées, etc.) mais aussi l’organisation sociale et de la cité. La personne n’est plus une personne handicapée (sous-entendu : de son seul fait) mais une personne en situation de handicap, du fait de caractéristiques personnelles mais aussi de par un environnement matériel, humain et social, inapproprié.


Vous avez trouvé cet article intéressant ou utile, votez :

Le magazine > Société

sites/handimarseille/IMG/png/programme-handicaps.png

Colloque Handicaps et vie sexuelle

Le 4 juin dernier s’est tenu à l’Alcazar le colloque « Handicaps : si on parlait vie sexuelle ? » organisé par la Ville de Marseille. Ce sujet sensible et controversé dont on parle tant depuis quelques mois, et depuis que le Comité consultatif national (...)

sites/handimarseille/IMG/jpg/564319_135319146597236_1391471394_n.jpg

Sexualité et handicap, le théâtre forum s’en mêle !

Développer des espaces de parole et d’accompagnement sur la sexualité des personnes en situation de handicap pour faire évoluer les mentalités et les usages notamment au sein des institutions, tel est un des récents défis du Planning familial. Le PF (...)

sites/handimarseille/IMG/jpg/sleeping_beauty_w.jpg

Sexualité et handicap mental, quand les pratiques institutionnelles (...)

Comment en tant que professionnel envisager et se positionner sur la sexualité des personnes en situation de handicap mental en institution ? Laurence Bérel-Ossola se passionne pour ce sujet et entend bien faire évoluer les pratiques. Avant tout (...)

sites/handimarseille/IMG/jpg/id4889_photo.jpg

RITHa, favoriser et réussir l’intégration des travailleurs handicapés

Depuis la loi de février 2005, de nombreuses entreprises ont intégré plus de travailleurs handicapés dans leurs effectifs. Faciliter l’embauche, lever les réticences à se déclarer, sensibiliser les équipes… L’intégration et la reconnaissance deviennent (...)

sites/handimarseille/IMG/png/logo-2.png

Le Comptoir de l’orientation, coaching professionnel

Se retrouver face à un changement radical de vie causé par un handicap, rebondir dans son projet professionnel n’est pas simple. D’échecs répétés en entretiens ratés, il est normal de se poser des questions. Si l’on est perdu et que l’on ne sait plus (...)

sites/handimarseille/IMG/jpg/HIH.jpg

Un réseau étudiant au service de l’emploi

Au sein de l’école de commerce Euromed management, l’association solidaire Unis-Terre abrite depuis 2007 le projet Hand in Hand, qui œuvre pour favoriser l’intégration des personnes handicapées dans la sphère du travail.Leurs actions de sensibilisation (...)

sites/handimarseille/IMG/jpg/ethik_competences-frise.jpg

Ethik ou les clés de l’accès à la formation

Avec la chaîne de restaurants et de spas Dans le Noir ?, Ethik Investment est le premier groupe industriel international et indépendant à employer 50% de personnel en situation de handicap lourd, sans appartenir au milieu protégé.Fort de son audace (...)

sites/handimarseille/IMG/jpg/coffret-mains-l-occitane-1B.jpg

Emploi et Handicap, L’Occitane prend ses responsabilités !

Depuis 2007, le groupe l’Occitane, fabricant de cosmétiques dont les sites industriels sont implantés en Provence et en Ardèche, a dépassé le taux 6% de travailleurs handicapés au sein de son effectif de 1350 salariés. Par le développement de (...)

sites/handimarseille/IMG/jpg/9979407_B.jpg

Faciliter aux entreprises l’embauche des travaileurs handicapés

Depuis quelques années, l’insertion professionnelle des personnes handicapées est un sujet d’actualité pour nombre d’entreprises. Certaines d’entre elles font appel à des entreprises de travail temporaire d’insertion qui prennent en charge les modalités (...)

sites/handimarseille/IMG/jpg/img_2_4677B.jpg

Som-Ortec, passionnément engagés

« Un peu, beaucoup, passionnément, différemment. » Pierre-Yves Cornut communique son enthousiasme en parlant de son travail au sein de la mission handicap. Som est une entreprise filiale du groupe Ortec dont le secteur d’activité est orienté dans la (...)

Commentez cet article
avec facebook
Creative Commons License handimarseille.fr, le portail du handicap à Marseille (www.handimarseille.fr), développé par Résurgences, est mis à disposition selon les termes de la licence Creative Commons : Paternité-Pas d’Utilisation Commerciale-Pas de Modification 2.0 France.
Mentions légales   |   Bannières et vignettes Plan du site
Site propulsé par l'Atelier du code et du data, chantier d'insertion numérique